De la pratique d’un instrument : la voie du milieu

IMG_20160910_115532
Au quotidien, je suis professeur indépendant de musique, principalement en guitare et MAO (Musique Assistée par Ordinateur).
Je vais vous parler aujourd’hui de la pratique d’un instrument à travers l’exemple de la guitare, et raconter quelques anecdotes sur l’entraînement de mes élèves, peut-être se reconnaîtront-ils !

Ceux-ci sont de tous niveaux : du débutant total au musicien plus expérimenté. L’approche de leur pratique sera forcément différente.

coursgg.JPGEn règle générale, je conseille à tous de s’entraîner sur une base régulière (si possible quotidiennement), à travers des séances courtes.
En effet, il est préférable de travailler chaque jour 20 minutes plutôt qu’une seule fois le dimanche pendant 3 heures. C’est une affaire de répétition, il s’agit d’acquérir des automatismes et que l’esprit apprenne les choses par cœur. Bien sûr, partant de cela, chacun trouvera son propre rythme et sa méthode, et adaptera aussi sa pratique à son rythme de vie.

Au fil des années, j’ai eu l’occasion de croiser tous les profils. J’ai eu des élèves qui n’avaient jamais le temps pour la pratique à la maison, avec qui nous répétions beaucoup les mêmes passages durant nos cours.
J’ai même déjà eu des élèves qui donnaient l’impression de souffrir et que c’était la corvée…
La vie moderne peut s’avérer très prenante, chronophage et fatigante. Il faut que l’apprentissage de l’instrument trouve sa place et soit un moment de détente malgré l’effort à y consacrer. Je me suis toujours fait la remarque : pourquoi apprendre la guitare sans en jouer du tout dans la vie de tous les jours ?
Les enfants sont souvent un peu paresseux et ont plus de facilité à prendre la manette de la console que de se mettre à la guitare ! Il faut les pousser et les accompagner pour que l’effort devienne plus sympa et soit récompensé. Parfois, quand je leur présente une tablature de 2 lignes, plutôt facile, ils me regardent comme si je leur demandais la lune ! Ils ne se doutent pas que certains morceaux travaillés peuvent faire 4, 5 pages ou plus…

A l’extrême inverse, j’ai des élèves qui bodybuilder-3263274_1920.jpgdétiennent des records. De souvenir, l’entraînement le plus long dont on m’ait parlé faisait 4-5 heures ! Énorme, je doute avoir joué autant à un moment donné de ma vie ! Un de ces élèves avait d’ailleurs tendance à somnoler tout en jouant, sans doute à force de répéter un passage hypnotique ! L’anecdote m’avait fait beaucoup rire ! Ce sont des personnes qui se donnent à fond dans une activité quelle qu’elle soit, et qui aiment aller au bout des choses, c’est admirable.

La vérité doit se trouver quelque part entre ces 2 approches.

Car quoi qu’il en soit, apprendre un instrument c’est comme apprendre une langue : il faut pratiquer, se mettre en condition réelle, travailler des morceaux entiers en complément d’exercices, appréhender des situations musicales différentes, c’est très stimulant !
Et surtout, au bout du compte, il faut aimer jouer, prendre plaisir à faire de la musique, et ce à chaque fois que l’envie nous prend ! Amusez-vous !

22790099_1574820732564175_248297607_o

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s