Aujourd’hui, nous allons faire honneur au titre de mon blog, “what’s behind the music”.
Et pour ce faire, j’ai tiré trois livres de ma bibliothèque, pour les partager avec vous, afin justement d’explorer ce qu’il y a derrière la musique, ma musique.

En fait, j’avoue avoir une fâcheuse manie à accumuler les livres.
Soit j’aime trouver des livres peu communs : des “trésors” ou des choses que j’estime être des trouvailles personnelles ; soit j’aime juste avoir des livres qui vont venir compléter une sélection sur tel ou tel sujet qui m’intéresse.
Ces sujets ont d’ailleurs un peu évolué au fil du temps. Et c’est intéressant, car cela a forcément accompagné mes inspirations, au service de la musique.
Ainsi, j’ai d’abord commencé à collectionner des livres sur les légendes, l’histoire locale,… J’adorais aussi la fantasy, que j’explorais à travers la bande dessinée ou les romans. Puis j’ai découvert le bouddhisme en 2013 et ce thème a pris le relais, car je nourrissais mon intérêt grandissant avec de nombreuses lectures.

 
Partager (10)
Les trois livres que je vous présente aujourd’hui sont très différents les uns des autres.

 

Le premier est un classique de la littérature poétique française, le poète Verlaine et ses Poèmes Saturniens, accompagné des Fêtes Galantes. Frédéric_Bazille_-_Paul_VerlaineDes mots empreints de mélancolie, d’introspection, de contemplation. La nature, les saisons, les sentiments, tout est évoqué de manière absolument inspirante, esthétique, lyrique. Belle.

 

Souvenir, souvenir, que me veux-tu ? L’automne
Faisait voler la grive à travers l’air atone,
Et le soleil dardait un rayon monotone
Sur le bois jaunissant où la bise détone.

 

Mon deuxième choix est une curiosité. Der Nibelunge Nôt. Un livre que je n’ai jamais pu Siegfrieds_Abschiedlire car il est en moyen haut allemand ! Je l’ai acheté pour sa singularité, et surtout car il s’agit de la Chanson des Nibelungen, récit moyenâgeux légendaire qui m’a servi d’inspiration pendant ma période Rune.

 

Aus der III. ÂVENTIURE,
WIE SÎFRIT ZE WORMZE KOM.

Alsô sprach dô Hagene: “ich wil des wol verjehen,
swie ich Sîvrîden nimmer habe gesehen,
sô wil ich wol gelouben, swie eß dar umbe stât,
daß eß sî der recke; der dprt sô hêrliche, gât.

Enfin, une acquisition plus récente que j’apprécie beaucoup. Elle alimente mon apprentissage des philosophies bouddhistes et zen.
Le sutra du diamant. Un soutra est un enseignement, initialement en langue sanskrit, qui s’est transmis dans les traditions et peuples himalayens et sino-japonais.
Très inspirant mais ardu, son contenu vise à nous faire réaliser le caractère fugace et fugitif des choses, autant matérielles que spirituelles.

 

800px-JingangjingComme les étoiles, les mouches volantes ou la flamme d’une lampe,
Comme une illusion magique, une goutte de rosée ou une bulle,
Comme un rêve, un éclair ou un nuage,
Ainsi devrait-on voir tous les phénomènes conditionnés.

 

Ma bibliothèque recèle d’autres trésors, que vous pourrez peut-être découvrir dans d’autres posts.
Et vous, que cache votre bibliothèque ?